Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2009

Rapport CRIIRAD sur Lodève !

 conclusion du rapport ! (pour recevoir le rapport complet envoyer moi votre adresse mail )

 


Par ailleurs les explications fournies oralement le 9 septembre 2004 à la CLIS, par le CNRS et la COGEMA sur la réalisation des différents plans compteurs suggèrent que:

·         Les mesures radiamétriques réalisées par le CNRS autour des bâtiments n'ont pas résulté d'un quadrillage systématique à maille serrée et au contact des sols. Elles ont cependant révélé la présence de secteurs où l'exposition externe à 1 mètre était susceptible de dépasser les normes sanitaires pour 2 000 heures de présence,

·         COGEMA a réalisé des travaux d'assainissement complémentaires, mais la qualité de ces travaux ne semble pas avoir été vérifiée par un organisme tiers.

 

Dans le même temps, la Communauté de Communes de Lodève souhaite installer rapidement de nouvelles entreprises sur l'ancien site industriel.

 

Dans ce contexte la CRIIRAD a recommandé à la CLIS que :

·         la situation radiologique de l'ancien site industriel fasse l'objet d'un examen plus approfondi à travers une analyse critique et une mise à niveau de la méthodologie de contrôle appliquée par COGEMA et la réalisation d'une campagne de mesure permettant de localiser et de traiter les points chauds résiduels en particulier dans le secteur qui sera fréquenté par les futures entreprises. L'assainissement complémentaire de certains secteurs doit être un préalable avant de permettre à des entreprises de s'installer sur le site.

·         Les collectivités locales n'acquièrent pas ces terrains tant que l'état radiologique du sous-sol n'est pas clairement déterminé. En effet, si la radioactivité des matériaux constitutifs du sol et du sous-sol reste supérieure à la normale, la gestion des risques radiologiques sur le long terme (nécessité de ventiler certains bâtiments, risques de transferts de radioéléments par les eaux de ruissellement, limitations d'usage liées aux servitudes) pourrait représenter un coût élevé pour la collectivité.

 


Écrit par louping | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.