Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/05/2011

Quand les buses abusent ! ( station d'AREVA Lodève )

L'eau se jette dans la Lergue, super bientôt des poissons géants avé plusieurs têtes, faudrait inventer les multi-ameçons !

eau,areva,radiations,cogema,lodeve,le bosc,pierre guiraud,mine,uranium,technoparc

Écrit par louping | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

31/12/2010

Avec AREVA, Pas de crise pour caisses en bois !

cer.jpg

Écrit par louping | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

14/12/2010

LE CANARD ENCHAINE

 

parru le 29 septembre 2010 dans "Le Canard enchaîné"
1687963182.jpg

 

 

Écrit par louping | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

26/04/2009

a voir le JT de FRANCE 3, dossier sur l'ancien site COGEMA

Écrit par louping | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

12/03/2009

COGEMA on the world !

Mines d’uranium au Niger : Un scandale français nommé COGEMA
mercredi 24 janvier 2007

Des gamins de quinze et seize ans se font irradier dans les mines sous contrôle français au Niger. La main d’oeuvre, presque exclusivement des nomades Touaregs, est maintenue totalement ignorante des effets de la radioactivité. Il n’y a quasiment aucune protection contre l’inhalation de poussières et de gaz radioactifs. La détection des radiations et les contrôles sanitaires sont inexistants. La France avec COGEMA au Niger est un exemple frappant de néo-colonialisme rampant. Le nucléaire, l’uranium et l’ "indépendance énergétique" française
pour lire l'article cliquez ici
un commentaire pris sur un site:  Pour anecdote j’ai travaillé à la DRIR de Montpellier, il y a quelques années....
Nous avions placé un appareil de mesures à la COGEMA de LODEVE.
Une fois l’appareil installé: PLUS JAMAIS nous n’y avons eu accès pour effectuer les relevés !
Ceux-ci étaient transmis par la COGEMA via courrier et il s’agissait de tableaux dactylographiés...

Une autre fois le technicien aux prélèvements revient avec un flacon d’eau de rejet d’une usine d’hexafluorure.
Cette était bleue turquoise et allait tranquillement dans un ruisseau.
Réponse de la hiérarchie au technicien: " Pas d’analyse pour cet échantillon - A détruire." et l’évier fit le reste !

Alors depuis ma confiance à l’AFSSA et cie est de l’ordre du ZERO ABSOLU !!!!!
Ca fait longtemps qu’on nous prend pour des cons ! 

Écrit par louping | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

27/02/2009

COGEMA, des moins que rien !

Extrait du jugement d'un ancien employé de cogema mort à 39 ans, laissant derrière lui femme & enfants (2 & 8 ans)
au cours du procés la cogéma a par tout les moyens essayé d'économiser quelques euros se moquant totalement du drame et de l'avenir de cette famille !
cog1.jpg
cog2.jpg
février 2009, deux anciens salarié du site nous quitte prématurément (53 & 64 ans) et viennent s'ajouter à la longue liste des salariés cogéma parti trop tôt !

Écrit par louping | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

16/02/2009

Rapport CRIIRAD sur Lodève !

 conclusion du rapport ! (pour recevoir le rapport complet envoyer moi votre adresse mail )

 


Par ailleurs les explications fournies oralement le 9 septembre 2004 à la CLIS, par le CNRS et la COGEMA sur la réalisation des différents plans compteurs suggèrent que:

·         Les mesures radiamétriques réalisées par le CNRS autour des bâtiments n'ont pas résulté d'un quadrillage systématique à maille serrée et au contact des sols. Elles ont cependant révélé la présence de secteurs où l'exposition externe à 1 mètre était susceptible de dépasser les normes sanitaires pour 2 000 heures de présence,

·         COGEMA a réalisé des travaux d'assainissement complémentaires, mais la qualité de ces travaux ne semble pas avoir été vérifiée par un organisme tiers.

 

Dans le même temps, la Communauté de Communes de Lodève souhaite installer rapidement de nouvelles entreprises sur l'ancien site industriel.

 

Dans ce contexte la CRIIRAD a recommandé à la CLIS que :

·         la situation radiologique de l'ancien site industriel fasse l'objet d'un examen plus approfondi à travers une analyse critique et une mise à niveau de la méthodologie de contrôle appliquée par COGEMA et la réalisation d'une campagne de mesure permettant de localiser et de traiter les points chauds résiduels en particulier dans le secteur qui sera fréquenté par les futures entreprises. L'assainissement complémentaire de certains secteurs doit être un préalable avant de permettre à des entreprises de s'installer sur le site.

·         Les collectivités locales n'acquièrent pas ces terrains tant que l'état radiologique du sous-sol n'est pas clairement déterminé. En effet, si la radioactivité des matériaux constitutifs du sol et du sous-sol reste supérieure à la normale, la gestion des risques radiologiques sur le long terme (nécessité de ventiler certains bâtiments, risques de transferts de radioéléments par les eaux de ruissellement, limitations d'usage liées aux servitudes) pourrait représenter un coût élevé pour la collectivité.

 


Écrit par louping | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

L'usine Cogéma enterré a quelques mètres du technoparc !

L'enterrer coûtait beaucoup moins cher que de la décontaminer
on laisse les déchets, on fait un chèque et on se barre
merci Cogema !
cogema.jpg

Écrit par louping | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer